Texte à méditer :   Le meilleur moment pour planter un arbre, c’était il y a 40 ans. Le deuxième meilleur moment, c’est aujourd’hui.   inconnu
 
Vous êtes ici :   Accueil » 1_Les insectes avec Benjamin Joffre
 
 
Administratif
 ↑  
Vie de l'école
 ↑  
Pages des CE2
 ↑  
Pages des CM1
 ↑  
Pages des CM2
 ↑  
Rire et réfléchir

 ↑  
Visites

 67194 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

Calendrier
LES INSECTES avec Pascale et Benjamin Joffre

    ben.jpg

benjamin.jpg     Pascale et Benjamin Joffre sont venus dans la classe pour nous parler des insectes. Tout d'abord, Benjamin nous a passé un diaporama sur plusieurs insectes locaux, puis nous avons dessiné une libellule et un scarabée et puis nous sommes sortis observer les insectes qu'il y avait autour de l'école.

      Avec près de 1,3 million d'espèces décrites, les insectes -Copris.jpgreprésentent plus des deux tiers de tous les organismes vivants.

     L'état des populations mondiales d'insectes est très mal connu, notamment dans les forêts tropicales et équatoriales.
     On sait cependant que beaucoup d'espèces semblent avoir disparu ou sont en forte voie de régression.

  3parties.jpg   Les insectes ont un corps en trois parties principales qui sont la tête, le thorax et l'abdomen. La tête possède une paire d'antennes, une paire d'yeux composés et des ocelles.

     Le thorax est composé de trois segments et porte généralement tous les organes des ailes et des pattes. L'abdomen est composé la plupart du temps de onze segments. À l'intérieur, il contient une partie des organes importants comme l'appareil digestif, le système respiratoire, le système excréteur et les organes reproducteurs.

Classification

     Pour reconnaître et étudier les millions d'espèces d'animaux et de plantes existant sur la planète, c'est clas.jpgplus facile lorsqu'on les range par ordre et par rang. Les scientifiques utilisent aujourd'hui une classification universelle, fondée sur le travail du naturaliste suédois Linné (1707-1778). Cette classification repose sur des unités d'ensembles fixes (règne, embranchement, classe, ordre, famille, genre et enfin espèce).

     Les insectes font partie de l'embranchement des ARTHROPODES, qui est lui-même divisé en classes :

  • la classe des Crustacées (crevettes, crabes...),
  • la classe des Arachnides (araignées, scorpions, acariens),
  • la classe des Myriapodes (Milles-pattes),
  • et la classe des INSECTES.

Coreus_marginatus.jpg     On répartit les insectes en plusieurs ordres d'après la structure et le nombre des ailes, la structure de la tête, du corps et des antennes, le mode de vie, etc...
Souvent, à la fin des noms des différents ordres, on trouve la terminaison « ptera », un mot latin pour "ailes".

Les ordres les plus importants dans la grande famille des insectes
     On distingue 2 grands groupes :

  • Les Aptérygotes - insectes primitivement dépourvus d'ailes.
  • Les Ptérygotes - insectes normalement ailés à l'état adulte. Certains ont pu perdre une ou deux paires d'ailes au cours de l'évolution.

Les insectes ailés (métamorphose incomplète)Gomphus.jpg

     Insectes à métamorphoses incomplètes : les larves sont en général peu différentes des adultes ; après chaque mue, la larve se rapproche de plus en plus de l'adulte.

Les insectes ailés   (métamorphose complète)

     Insectes à métamorphoses complètes : avant d'émerger sous forme d'imago, ou adulte parfait, l'insecte passe par un état nymphal pendant lequel il se métamorphose ; la larve est très différente de l'adulte.

     Le cycle de vie des insectes passe par plusieurs stades de transformations physiques appelés  « mues » et implique généralement plusieurs métamorphoses. Ce cycle évolutif passe par différents stades (œuf, larve, nymphe, adulte) qui se succèdent au cours de la vie de l’insecte.

MOUCHE.jpg     Certains insectes possèdent une coloration ou une forme qui leur permettent de se fondre dans leur environnement. Le camouflage est répandu dans plusieurs groupes d'insectes, en particulier ceux qui se nourrissent de bois ou de végétation. Certains ont la coloration et la texture du substrat dans lequel ils vivent. La plupart des phasmes sont connus pour imiter efficacement les formes des branches et des feuilles.

     Certaines espèces ressemblent à s'y méprendre à une guêpe ou à Mantis.jpginsecte toxique. De nombreuses espèces d'insectes sécrètent des substances désagréables ou toxiques pour se défendre.

     L'abeille domestique est certainement l'insecte pollinisateur le plus populaire en agriculture mais des milliers d’espèces différentes d’abeilles sauvages, de guêpes, de mouches, de papillons et d'autres insectes jouent également un rôle important dans la pollinisation. En agriculture, ils sont d'une importance primordiale pour la production de nombreuses cultures (pommes, oranges, citrons, brocolis, bleuets, cerises, amandes, etc.)

mange.jpg     Diverses cultures ont intégré depuis longtemps la consommation mange1.jpgd'insectes dans leur régime alimentaire quotidien. Récemment, plusieurs initiatives mondiales essaient de promouvoir cette consommation comme alternative à la consommation de viande afin de limiter les besoins en terres arables (la production de viande nécessitant, de façon directe et indirecte via la consommation par les bêtes d'aliments végétaux, beaucoup plus de terre que celle de légumes).

Morpho.jpg     De nombreux insectes sont considérés comme nuisibles par les humains. Certains peuvent causer des problèmes de santé importants  car ils peuvent transmettre des maladies infectieuses graves (ex: moustiques et certaines mouches) ou engendrer de l'inconfort et des problèmes cutanés en tant que parasites (ex: poux et punaise de lit). On retrouve également des insectes qui causent des dommages aux infrastructures (ex: termites et fourmis charpentière) ou qui s'alimentent des produits agricoles. Ces ravageurs se nourrissent de différents végétaux, des grains (riz, céréales, légumineuses, etc.), des fruits et des légumes. Il y a également des insectes qui causent des blessures au bétail . À cause des pertes économiques qu'ils engendrent, le contrôle des insectes nuisibles nécessitent parfois l'utilisation de substances chimiques (insecticides).

     Bien que les insectes ravageurs attirent plus notre attention, la majorité des insectes sont bénéfiques pour l'environnement. Certains insectes, comme les guêpes, les abeilles, les mouches, les papillons et les fourmis sont les principaux pollinisateurs de nombreuses auri.jpgplantes à fleurs. On retrouve également des insectes prédateurs qui sont d'excellents alliés dans le contrôle des insectes ravageurs (lutte biologique) en agriculture. Par exemple, on peut utiliser des coccinelles pour contrôler les populations de pucerons dans certaines cultures.

      Divers insectes ont été exploités depuis l'Antiquité pour la cocci.jpgproduction de commodités alimentaires et textiles. Par exemple, l'élevage du ver à soie (Bombyx mori) se pratique depuis près de 5000 ans. La larve fabrique un cocon qui est constitué d'un fil de soie brute de 300 à 900 mètres de long. La fibre est très fine et brillante et une fois tissée, elle crée un tissu d'une grande qualité que l'on appelle soie. Cet couleur.jpgélevage a hautement influencé la culture chinoise et le développement du commerce avec les pays européens. Un autre insecte domestiqué qui a grandement influencé l'histoire est l'abeille domestique. Les premières représentations de l'homme collectant du miel datent d'il y a 15 000 ans. Les abeilles produisent également des commodités alimentaires comme du miel, de la gelée royale et de la propolis. Ces produits peuvent servir à traiter différents problèmes de santé en médecine.


 

   Les insectes sont sans doute les champions du mimétisme, bien qu'ils ne soient pas les seuls à mettre en oeuvre ce phénomène qui se retrouve dans l'ensemble du monde animal et végétal.

     Le mimétisme est un phénomène qui a été mis en évidence au XIXème siècle par les naturalistes. Il consiste à imiter l'apparence ou la forme d'un autre être vivant, par exemple cette Livrée, un papillon de nuit de la famille des Phalènes, qui imite à la perfection la couleur et les dessins des feuilles mortes posées au sol dans un sous bois automnal.

Pourquoi ?

     Toute cette débauche d'efforts a bien sûr un but. Selon la théorie de l’évolution, un caractère se maintient dans une espèce s’il  augmente ses chances de survie et de reproduction. La question est alors assez simple : Comment augmenter ses chances de survie ?

Réponse : en évitant d'être mangé ou en mangeant l'autre.

Pour y arriver, il faut : se cacher, faire peur au prédateur ou au contraire attirer les proies. Quelques insectes ont mis au point des techniques imparables:

Ce_papillon_prend_lapparence_dun_hibou.jpg

Ce papillon prend l'apparence d'un hibou

Cetinsectnoubranche.jpg

Ce phasme ressemble tout à fait à une branche

araignecoccinelle.jpg

Et non, ce n'est pas une coccinelle, mais une araignée qui a pris son apparence...

araigneedeguiseenplante.jpg

Avez vous reconnu une araignée qui a pris l'apparence d'une fleur?

araignefourmi.jpg

et cette autre araignée qui ressemble vraiment comme deux gouttes d'eau à une fourmi?

chenillecouleur.jpg

Cette chenille a la particularité de changer de couleur et de s'approprier celle du support qu'elle traverse.

mantefleur.jpg

Difficile de discerner une mante religieuse , tant elle ressemble à une fleur...

manteguepe.jpg

Cette mante religieuse a choisi de ressembler à une guêpe.

matefeuiille.jpg

et cette mante à une feuille.

moucheabeille.jpg

Cette mouche ressemble à s'y méprendre à une abeille.

papillonaraigne.jpg

Ce papillon a choisi de mettre un costume d'araignée pour échapper à ses prédateurs.

papillonfeuille.jpg

et celui-ci a pris l'apparence d'une feuille.


Date de création : 19/08/2018 @ 12:40
Catégorie : Vie de l'école - Archives
Page lue 391 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » 1_Les insectes avec Benjamin Joffre