Texte à méditer :   Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles  que tant qu'on ne les a pas tentées.


 

  
André Gide
 
Vous êtes ici :   Accueil » 1_L'enquête "Desmantifique"
 
 
Administratif
 ↑  
Vie de l'école
 ↑  
Pages des CE2
 ↑  
Pages des CM1
 ↑  
Pages des CM2
 ↑  
Rire et réfléchir

 ↑  
Visites

 96727 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

Calendrier
L'ENQUETE DESMANTIFIQUE

le-desman.jpg

1.jpg« Objectif découverte » est le nom du dispositif d’éducation à l’environnement et au développement durable du Parc naturel régional des Pyrénées Orientales. Lancé en 2007-2008, à destination de l’ensemble des établissements scolaires, ce dispositif repose sur un catalogue d’animations pédagogiques et d’activités ludiques pour lesquelles les écoles et collèges des Pyrénées catalanes bénéficient d’une aide technique et financière du Parc à hauteur de 85 % avec le soutien du Département des Pyrénées-Orientales et de la Région Occitanie.9.jpg2.jpg

C'est dans ce cadre que nous avons choisi cette année de travailler avec l'association "Eyne développement"  sur le desman des Pyrénées.

Comme l'ours, le desman est menacé. C'est une espèce endémique aux Pyrénées. C'est un mélange de rat et de fourmilier, que l'on appelle aussi le rat-trompette, à cause d'une sorte de petite trompe qui le rend si caractéristique.

3.jpgLaure a choisi de nous faire travailler sur le desman sous forme d'enquête.Centrée sur une démarche expérimentale....

Situation de départ: un Desman a été retrouvé mort par un promeneur au bond de la rivière de Dorres. L'inspecteur chargé d'enquêter sur les raisons de cette mort mystérieuse va charger les élèves de la classe de le relayer dans cette mission.

Laure a constitué trois groupes de travail, chacun menant l'enquête dans son domaine:

Le groupe: "activités humaines" Le groupe: "traces et indices de présences" Le groupe: "eau"

11.jpg     Chaque élève dispose d'un cahier d'enquêteur dans lequel il doit réaliser des expériences, faire des compte rendus, répondre à des questions issues de leurs observations. Chaque enqêteur, après concertation dans le groupe, devra y consigner 12.jpgles hypothèses qu'il émet afin de résoudre cette énigme. A chaque séance, l'inspecteur Galémys nous fait part des nouveaux éléments dont il a eu connaissance.... Ces éléments de dernière minute sont visionnés par l'ensemble des enquêteurs de la classe ( résultats d'analyses de l'eau, résultat d'autopsie, témoignages, articles de journaux, etc...) Ils amènent des indices complémentaires qui permettront au final ( à la 8eme séance), en croisant les hypothèses de chacun des groupes, de finaliser l'enquête et de ne retenir que la solution vers laquelle convergent tous les indices.

P1230997.jpgSéance 1

Visionnage d'une vidéo où l'Inspecteur Galémys nous fait part de la terrible nouvelle: un desman a été retrouvé mort et il faut à tout

Distribution des badges "d'enquêteurs"DESMANPLATRE.jpg

Distribution des cahiers d'enquêteurs et prise de connaissance des premiers documents. puis mis en commun des informations trouvées par chaque groupe, discussion collégiale pour savoir quels sont les indices qu'il faut garder susceptibles d'apporter une réponse à l'enquête.

C1.jpg C2.jpg C3.jpg

Séance 2

L'inspecteur Galamys , nous fait part des derniers éléments de l'enquête. Chaque équipe étudie ces éléments, les vérifie et rend compte à l'ensemble de la classe.

P1240009.jpg P1240012.jpg P1240010.jpg

Séance 3:

P1240023.jpg

     De nouveau, chacun des groupes devait analyser les nouveaux éléments de l'enquête fournis par l'Inspecteur Galamys. Parfois il leur fallait chercher à vérifier certaines informations sur l'ordinateur.

     En fin de séance, la mise en commun de tous les travaux nous a permis d'éliminer quelques unes des causes possibles de la mort du desman:

     * le brochet ne pouvait pas être le coupable puisqu'il aime les eaux calmes et que le ruisseau bien trop tumultueux de Dorres ne lui convient pas du tout.

     * Les éleveurs, sensibilisés au problème du desman et de la pollution de l'eau par leurs vaches, ont pris des mesures pour les empêcher de souiller l'eau de la rivière.

P1240020.jpg P1240021.jpg P1240022.jpg

Séances 4 et 5

depart.jpg     Aujourd’hui est un jour important pour l’enquête : nous devons nous rendre à l’endroit où a été découvert le cadavre du desman pour relever les traces et les indices susceptibles de nous dire ce qui est à l’origine de sa mort.

     La météo avait pourtant annoncé une bonne journée, mais c’est sous la pluie que E1.jpgnous partons de l’école en direction de la rivière. En chemin, le maître nous rappelle quelques légendes attachées à des endroits comme l’empreinte de la vierge, la chapelle de la Mageta….

   E2.jpg  Enfin, nous arrivons au bord de la rivière. Un marquage de rubalise attire aussitôt notre attention : différents éléments traînent sur le sol ou sur les branches des arbres et sont numérotés : lunettes de soleil abandonnées, E11.jpgbouchon de pêche, papiers E12.jpggras, etc….

     Les trois équipes : « activités humaines », « traces et indices de présences » et « dans l’eau » se reforment et chacune part répertorier les indices qui les concernent. Tous les indices sont prélevés, même des poils d’animaux accrochés aux écorces des arbres, des empreintes dans la boue, des mégots, des canettes de bière, etc….

E6.jpg E9.jpg E4.jpg

    Armés de nos cahiers d'enquêteurs, nous prenons tout en note!

E3eau.jpg    Laure a même apporté du matériel pour mesurer le degré de pollution de l'eau de la rivière, car cela pourrait expliquer la mort de notre desman.... E7eau.jpg

E8insecte.jpgNous capturons également quelques insectes d'eau pour pouvoir les observer à la loupe.

Bientôt, nos estomacs commencent à gronder, Laure propose de nous approcher de laphoto.jpg chapelle du Belloch et de chercher un endroit agréable pour pique-niquer. Pour nous faire patienter, elle nous propose une sorte de jeu de piste…. Elle nous donne à chacun une photo et nous devons retrouver l’endroit d’où la prise de vue a été faite...

     Chaque fois, nous récupérons une enveloppe contenant deux pièces de puzzle. Enfin, nous arrivons à un endroit dégagé, idéal pour la pause repas….

     Pendant que nous mangeons, Daniel, notre explorateur naturaliste nous amène des animaux…. Il a même réussi a attraper un oisillon tombé du nid !

     

ois2.jpg ois3.jpg

pique.jpg

le pique-nique était très attendu...

puzzle.jpg     Nous reconstituons le puzzle : il s’agit d’une vue du Belloch…. Ce sera donc notre prochaine destination…

     En chemin, nous passons devant un petit bois et cela donne l’idée d’un jeu à Laure. Elle band1.jpgnous distribue des bandeaux et par deux, l’un en aveugle, l’autre lui servant de guide, nous traversons le bois. A un moment, le guide amène l’aveugle devant un arbre et lui dit de le tâter car il devra être capable de revenir dans le bois et le reconnaître. Etonnamment, tous nous réussissons le test !

     bel.jpgLe Belloch est maintenant tout près…. De là-haut nous avons une vue extraordinaire sur le plateau cerdan et toute la chaîne de montagne. Nous nous amusons à nommer les différents villages que nous apercevons.

     Il est l’heure de redescendre ; pour que le retour soit moins ennuyeux, Laure nous bel1.jpgpropose une dernière activité : elle nous distribue un scotch et nous demande d’y coller des éléments de la nature les plus colorés possible…. Certains ont bien du mal à remplir leur scotch tant ils sont occupés à ramasser des champignons : rosées des prés, roubeillous, et mousserons remplissent déjà les casquettes…..

      Il était temps de rentrer :  la navette nous attendait déjà ! Nous avons à peine le temps de remercier Laure pour cette magnifique journée et déjà nous devons partir….

jeufleur1.jpg jeufleur4.jpg jeufleurgrand.jpg

Séance 6

pecheur.jpgAujourd'hui,  ce sera la fin du suspense, nous allons enfin savoir de quoi notre pauvre Desman est mort car l'inspecteur Galamys a transmis à Laure les résultats de tout ce que nous avions envoyé aux différents laboratoires pour analyse. A savoir,brochet.jpg les résultats:

  • de l'autopsie du desman.
  • de l’analyse de l’eau.
  • des poils trouvés sur l’écorce d’un arbre à proximité des lieux où le desman avait été découvert.

Jusqu’à présent, le résultat de nos recherches faisait apparaître plusieurs coupables possibles :

Prédateurs

Eau

Activités humaines

la loutre

le vison d’Amérique

le brochet

la pollution de la rivière

les décharges sauvages

les pêcheurs

les troupeaux domestiques

le salage des routes en hiver

Les chats errants

loutre.jpgRapidement nous avons mis de côté plusieurs suspects :

  • Le brochet ne vit pas dans nos rivières de montagne.
  • Les éleveurs locaux ont été sensibilisés au problème et ont pris des mesures pour que les vaches ne puissent pas piétiner le fond de la rivière.
  • La mairie a pris des arrêtés pour limiter les décharges sauvages et aucune n’a été détectée sur le Rec de Jouell, la rivière du village.

Le résultat des dernières analyses nous permet d’éliminer :pollution.jpg

La pollution de l’eau : l’analyse de l’eau faite par le ministère à partir de nos prélèvements  indique que l’eau est de bonne qualité et n’est pas polluée. Nous pouvons donc éliminer le problème de pollution de l’eau et du salage.

vaches.jpgL'analyse des poils : faite par le conservatoire des espaces naturels de Toulouse faite au microscope X200 indique que les poils appartiennent à un carnivore de petite taille plutôt vison ou loutre ( nous éliminons donc les chats errants).

Le centre CGP (centre de génétique des populations) est formel quant à lui : il s’agit de poils de vison d’Amérique.( nous éliminons donc la loutre)salage.jpg

Les résultats de l’autopsie réalisée dans un cabinet vétérinaire,  montrent :

  • Des déchirures sur le dos de l'animal
  • Des fractures du crâne
  • Plusieurs morsures ayant provoqué de nombreuses déchirures musculaires, des perforations de plusieurs organes. De plus, le vétérinaire est formel: les morsures correspondent à la dentition d’un vison d’Amérique.

Le vison d’Amérique est donc le coupable !

vison.jpg

Le problème est que le vison d’Amérique, comme son nom l’indique, ne devrait pas se trouver chez nous. C’est une espèce invasive au même titre que le frelon ou le ver asiatique. Le vison a été importé par l’homme pour la fabrication des manteaux de fourrure si prisés au siècle dernier. Avec la baisse des ventes, due au travail effectué par les associations de protections des animaux, beaucoup de visons d’élevage ont été relâchés dans la nature…. Cependant, l’homme n’avait pas mesuré les conséquences que cela entraînerait : le vison d’Amérique se reproduit très vite et il mange énormément…

Les élèves s’interrogent sur la suite à apporter à cette enquête…. Très vite, l’idée de faire une exposition sur le desman apparaît…. Nous occuperons donc nos deux dernières séances pour monter cette exposition et informer la population de Dorres sur l’importance d’agir pour protéger au mieux notre environnement, et  autant que possible notre desman des Pyrénées en grand danger d’extinction….


Date de création : 19/08/2018 @ 12:22
Catégorie : Vie de l'école - Archives2018
Page lue 441 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » 1_L'enquête "Desmantifique"