Texte à méditer :   Il y a 40 ans, la SNCF présentait le TGV. Grande invention qui permettait aux voyageurs d'arriver plus vite en retard.   Inconnu
 
Vous êtes ici :   Accueil » 1_Les gestes de premiers secours
 
 
Administratif
 ↑  
Vie de l'école
 ↑  
Pages des CE2
 ↑  
Pages des CM1
 ↑  
Pages des CM2
 ↑  
Rire et réfléchir

 ↑  
Visites

 144685 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Calendrier
LES GESTES DE PREMIERS SECOURS

IMG_5494.jpg

IMG_5506.jpg Les élèves de la classe de Cm1/CM2 de Dorres se sont initiés aux gestes de premiers secours avec l’aide de M. Frédéric FRANSENS moniteur secouriste à l’association « la croix blanche ».

Après une première partie un peu théorique où on leur a remis en mémoire les numéros d’urgence à appeler en cas de problème :

  • 18 : Sapeurs-pompiers
  • 17 : services de Police
  • 15 : Samu
  • 112 : Secours d'urgence européens

 et les renseignements qu’il fallait donner pour que les secours arrivent rapidement,

  • Donner son nom, prénom et âge.IMG_5510.jpg
  • Dire ce que l’on voit de la blessure et décrire la victime.
  • Donner son adresse et son numéro de téléphone.
  • Dire ce que l’on a fait pour arranger la blessure.
  • Expliquer ce qui est arrivé.
  • Et surtout : DEMANDER SI L’ON PEUT RACCROCHER!!!

Toute la journée, les élèves ont été confrontés à des mises en situation simulées où on leur a appris comment réagir face à divers cas de figure.

IMG_5511.jpgChaque fois, il fallait respecter la chronologie suivante :

  1. Protection : écarter tout objet dangereux de la victime : débrancher un appareil électrique, écarter un objet tranchant,
  2. Alerte : appeler le 15, le 18 ou le 17 selon le cas de figure, (le 112 dans un pays européen), se présenter, dire quel est le problème : dans quel état est la victime : inconsciente mais respirant, ne ventilant plus, juste blessée et quel genre de blessure, l’endroit précis où l’on se trouve, donner son numéro de téléphone et demander si l’on peut raccrocher.IMG_5515.jpg
  3. Aide à la victime : ce n’est qu’alors que l’on apporte les premiers soins à la victime. Si elle est inconsciente mais qu’elle respire, on la mettra en PLS (position Latérale de Sécurité) et on la surveillera jusqu’à l’arrivée des secours. Si la victime ne respire plus, il faudra pratiquer le massage cardiaque et faire des insufflations (bouche à bouche). Si l’on est plusieurs, l’un des témoins partira appeler les secours et ira chercher un défibrillateur. L’appareil donnera alors les instructions que l’on suivra jusqu’à l’arrivée des secours.

IMG_5517.jpgFrédéric nous a passé quelques vidéos où l’on voyait  des gens avoir des accidents et on devait ensuite dire comment on aurait réagi dans cette situation…. Il nous expliquait ensuite le bon comportement à avoir... par exemple on a vu quelqu’un tondre sa pelouse et essayer bêtement de la débourrer sans penser à la débrancher au préalable et qui se coupait IMG_5520.jpggravement sur les lames.

Frédéric nous a montré plusieurs techniques pour évacuer quelqu’un en urgence afin de le mettre à l’abri d’un danger immédiat. En le tirant par les chevilles ou par les poignets, un enfant peut tout à fait traîner un adulte inconscient hors d’une pièce.

Quelques conseils en cas d’incendie :

  • S’il y a trop de fumée et que l’on ne voit rien, il ne faut pas entrer dans la pièce.
  •  Si l’on voit une personne inconsciente, on la prend par les chevilles ou les poignets et on la sort de la pièce.

On a également appris comment aider une personne qui s’étouffe en mangeant : on penche la personne en avant et on lui donne 5 tapes entre les omoplates, puis on lui fait la manœuvre de Hemlich : 5 compressions abdominales…et si cela ne suffit pas, on recommence les tapes dans le dos et ainsi de suite….

IMG_5525.jpg IMG_5526.jpg IMG_5527.jpg

IMG_5534.jpgLa démarche à suivre lorsque l'on voit un adulte conscient étouffer:

  • Reconnaître la situation : la victime est en train de manger. Elle porte brutalement les mains à la gorge, garde la bouche ouverte, n'émet aucun son ni aucune parole, fait des efforts pour respirer, s'agite, puis, si l'on ne fait rien, devient bleue et perd connaissance.
  • Demander alors : « Êtes-vous en train d'étouffer ? » ; la personne ne répond pas.IMG_5542.jpg
  • L’encourager à tousser. En cas d'échec, donner cinq tapes dans le dos entre les omoplates avec le plat de la main.
  • IMG_5502.jpgEn cas d'échec, effectuer cinq compressions abdominales (méthode de Heimlich qui consiste à comprimer les poumons par le bas, la surpression ainsi créée déloge l'objet coincé. Pour cela, on se place derrière la victime, un pied entre les 2 pieds de la victime. On met un poing fermé dos vers le haut dans le creux de l'estomac, au-dessus du nombril et sous les côtes. On place l'autre main par-dessus le poing, et on écarte bien les avant-bras. Puis, on exerce des tractions violentes vers soi et vers le haut, afin de pousser les viscères sous les poumons)IMG_5549.jpg
  • Recommencer les différentes étapes  jusqu'à ce que la personne reprenne une respiration spontanée, en général constaté par de la toux, des cris, des pleurs, et par l'expulsion du corps étranger — ou tombe inconsciente — il faut alors l'accompagner au sol pour éviter une blessure supplémentaire.
  • Dans tous les cas (même si la méthode est efficace), prévenir les secours.

IMG_5558.jpgFrédéric, notre moniteur avait apporté des mannequins et un défibrillateur pour que nous puissions nous exercer et nous avons passé l’après-midi a travaillé sur le massage cardiaque, les insufflations et comment utiliser un défibrillateur.

IMG_5563.jpg

L'arrêt cardiaque se traduit par une perte de connaissance et un arrêt de la respiration. Le rythme cardiaque est perturbé.

Pour faire repartir le cœur, et ainsi permettre de sauver une vie, il est impératif d'agir le plus rapidement possible, les premières minutes étant essentielles.

IMG_5575.jpgComprendre le fonctionnement du cœur

Si le cœur fonctionne correctement, le muscle cardiaque se contracte régulièrement pour pomper le sang pauvre en oxygène et le remplacer par du sang riche en oxygène, ainsi diffusé dans tout l'organisme.

Pourquoi le cœur s'arrête ?IMG_5579.jpg

Si le circuit électrique du cœur se dérègle, il y a fibrillation ventriculaire. Le cœur n'est plus en rythme, et ne peut plus irriguer l'organisme.

Comment reconnaître un arrêt cardiaque ?

  • Perte de connaissance
  • Arrêt du pouls
  • Peu ou pas de respiration

IMG_5585.jpgAu bout de 3 minutes, le cerveau, privé d'oxygène, peut être endommagé.

Faire repartir le cœur

Il faut donc agir vite. Dans les 8 premières minutes, il faut :

  • Appeler le 15
  • Pratiquer un massage cardiaque
  • Utiliser un défibrillateur automatique externe

Plus le massage cardiaque sera pratiqué rapidement, plus les chances de survie seront importantes. En effet, le massage cardiaque représente une activation manuelle de la pompe cardiaque permettant d'irriguer l'organisme. Il permet de retarder la détérioration des fonctions vitales et les lésions dans le cerveau.

IMG_5588.jpg IMG_5594.jpg IMG_5598.jpg

Voici la technique :

Il faut masser le cœur de la victime pour faire circuler le sang dans le corps :

  • IMG_5602.jpgAllongez la victime sur une surface dure
  • Placez-vous à genoux, à côté de la victime
  • Positionnez vos mains l'une sur l'autre, au milieu du thorax, entre les deux seins, les bras bien tendus.
  • Appuyez de tout votre poids, bien au-dessus : ce ne sont pas les bras ni les mains qui appuient mais tout le corps.
  • Pratiquez 30 compressions par minute, s’interrompre pour faire deux insufflations en prenant bien soin de mettre la tête de la victime en IMG_5606.jpgarrière afin de lui dégager les voies respiratoires et s’il n’y a pas de réactions, recommencer des séquences de 30 compressions interrompues par des séries de deux insufflations. Il ne faut pas s’arrêter jusqu'à l'arrivée des secours.
  • Même si on a l'impression de mal effectuer le geste, il faut continuer : mieux vaut un massage cardiaque imprécis que pas de massage cardiaque du tout.

IMG_5613.jpgDepuis mai 2007, tout le monde est autorisé à utiliser un défibrillateur automatique externe. Dans notre département, on en trouve dans tous  les lieux publics.

Comment l'utiliser ?

  • Ouvrez la housse du défibrillateur, sortez-le et allumez-le : une voix électronique vous donne les instructions à suivre. Elle vous explique d'abord comment placer les électrodes sur la peau nue de la victime : l'une doit se situer sous l'aisselle gauche, l'autre sur la poitrine côté droit. (Pour les IMG_5618.jpgenfants, il faut en mettre une dans le dos et une en haut de la poitrine)
  • L'appareil fait lui-même le diagnostic et délivre le choc si c'est nécessaire : donc pas de risque de se tromper !
  • Éloignez-vous du corps de la victime pendant que le défibrillateur délivre l'impulsion électrique. Le défibrillateur va alors vérifier si le cœur est reparti et vous donnera les instructions à suivre.

IMG_5619.jpgEn fin de journée, Frédéric nous a confronté à une suite de situations auxquelles nous devions réagir rapidement en mettant en pratique ce que nous avions appris pendant la journée : personne inconsciente, ou blessée et perdant son sang, ou en train de s’asphyxier… Chaque fois nous devions réagir comme nous venions de le voir….

IMG_5625.jpg

Un grand merci, à Frédéric Fransens, gendarme et moniteur secouriste, qui a si bien su nous expliquer l’importance de connaître ces gestes de premiers secours qui nous permettront peut-être un jour de sauver des vies….


Date de création : 29/09/2017 @ 08:34
Catégorie : Vie de l'école - Archives
Page lue 1535 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » 1_Les gestes de premiers secours